Vins d'Abbaye
Villers-la-Vigne
Villers la Vigne. Le vignoble de l'Abbaye de Villers la Ville, en Brabant

en nl
de es
it cn

accueil contact Villers la Vigne: Notre page Facebook

Archive: Vous avez dit canicule?.   25/07/2015

Que le dicton du jour de la Saint Jacques sous-estimait la situation de ce matin en cette fin de  mois de juillet caniculaire jusque-là !

« Petite pluie du matin en juillet est bonne pour le vin »

14 degrés sous une pluie battante et une bise soutenue. Il faisait froid et mouillé ce matin. Les vigneronnes et vignerons s’étaient équipés de circonstance pour affronter les éléments défavorables. Vêtements de pluie, chapeaux bigarrés et chaussures étanches. On se serait cru à Ostende, avant la pêche au chalut à la crevette.

Les couples improbables et pourtant délicieusement utiles au travail de la vigne se forment rapidement dans la joie, les bottes et la bonne humeur.

Un bref passage au chai pour s’interroger sur la suite des événements et voici une petite accalmie bienveillante.

Palissage, écimage et effeuillage sont au programme de ce matin.
Le vignoble est beau, même très beau. Il est en feuille et elles sont toutes saines. Juste un tout petit peu d’érinose pas bien dangereuse. Les grappes sont grosses et prometteuses. Comme dirait Charlotte Gainsbourg dans Jacky au Royaume des Filles…: « les vignes sont bien couillues ! »

Il pleut et il pleut encore…deux heures durant. L’eau ruissèle sur les cirés jaunes et les chapeaux détrempés. C’est cela aussi être vigneron belge.
Ouf…midi sonne au loin et déjà le tire-bouchon cogne le flacon.

Le chai protecteur nous ouvre ses portes et les courageux courent se mettre au chaud et au sec, les vêtements lourds d’eau du ciel.

Deux nouveaux amis de Marbisoux, Nathalie et Olivier, ont été piqués par le virus de Villers-la-Vigne.

Déjà les promesses fusent. Ils reviendront c’est sûr.
Le jeune Regent Médaillé 2014 de Geilweylerhof fait honneur et entame la séance réconfortante de dégustation. Suivent deux vins d’Auvergne, un d’Alsace et un du Roussillon.

Notre autre jeune médaillé, de Montmartre celui-là,  pose fièrement pour la postérité tandis que toute l’Amérique rayonne sous les sourires ravageurs et humides de Barbara et de Douglas.

C’est sûr l’hiver sera doux car : « Saint-Jacques serein, hiver chagrin »

Christophe Waterkeyn

 

Retour archives

© Villers la Vigne - Tous droits réservés - Mentions légales - Plan du site - Nous contacter