Villers la Vigne: le vignoble de l'Abbaye de Villers la Ville
Villers la Vigne: le vignoble de l'Abbaye de Villers la Ville
Confrérie du Vignoble de l'Abbaye de Villers en Brabant
Notre savoir-faire se déguste avec sagesse
Villers la Vigne: Vin de Pays des Jardins de Wallonie
Villers la Vigne: Notre page Facebook
Accueil | Agenda | Actualités | Devenir membre | Visites et événements | Documentation
Le vignoble | La Confrérie | Notre charte | La chorale | Nos voyages | Nos amis | Espace photo | Contact
Villers la Vigne. Le vignoble de l'Abbaye de Villers la Ville, en Brabant

Séminaire d'initiation à une viticulture agro-écologique.  20/02/2010

La connaissance des mots conduit à la connaissance des choses - Platon

 

Villers, les 20 et 21 février 201

 

Et voilà que Villers se donne des airs de Centre de Formation continue…

Le Clos de Villers-la-Vigne a organisé ces 20 et 21 février 2010 deux jours de formation pour découvrir, ou approfondir les connaissances en viticulture agro écologique en invitant les Consœurs et Confrères de Villers la Vigne mais aussi les vignerons brabançons et amis jumelés qui s'inscrivent dans une démarche associative en Wallonie et qui sont intéressés par les méthodes de viticulture orientées vers le caractère bio et respectueux de la nature.

Incroyable…40 vigneronnes et vignerons se sont bousculés sur les chaises de la belle salle prêtée par l'abbaye à l'étage du moulin et devant les tables de la brasserie et de restaurant lors des 3 repas en commun. Les vignobles de Genval, Lasne, Sart Dames Avelines, Nivelles, Poirier du Loup et les Fauchères de Torgny ont partagé notre bonheur communicatif.

Durant deux jours, des sujets techniques dans une dynamique d'échange nous ont permis de porter un autre regard sur notre vignoble en comprenant les effets du climat, des sols, du matériel végétal, et ... l'influence des hommes et des femmes sur notre clos de passion !

Tout au long de ces trois demi-journées, notre ami et consultant sancerrois Jean-Marie Balland nous présente non sans humour la vigne en insistant sur l'influence et l'importance du cépage, du porte greffe, de son âge, de son histoire.

Jean-Marie utilise une langage peu châtré… Des mots comme sortis de l'univers de Salvator Dali lorsqu'il arrive à la gare de Perpignan, il retrouve l'occasion d'une véritable éjaculation mentale qui atteint alors sa plus grande et sublime hauteur spéculative.

Des mots comme sortis de l'univers du jongleur, saltimbanque des mots, Bruno Coppens, où les mots sont à prendre en main pour être pétris, contrepétris, et les sons …de vraies pâtes à moduler. La pâte des mots, il la contre-pétrit et il nous fait saliver lui qui de charme habilla son charabia. Et comme un bâillon d'oxygène et un boulet de sauvetage, il nous fait défiler son expérience.

Ses mots vrais se positionnent alors entre deux phrases techniques de haut vol comme l'influence néfaste sur le tassement des sols des tractosaures, ces monstres de 7 tonnes qui écrasent tout sur leur passage. Il nous apprend à nous méfier des ces gourous de secours qui nous parlent de terroir-caisses, et de ces fameux cépages et raisins issus de la globalisation au parfum d'oseille.

Il le dit lui-même …il est comme l'enfer, pavés de bonnes intentions. Toutes les notes qu'ils nous donnent avec un plaisir décuplé, puisqu'il est partagé, sont comme les mini-jupes des filles…cela vous donne une idée mais ça cache l'essentiel.

Puissions-nous les lire à tête reposée comme Louis XVI après sa mort

Il insiste sur la recherche de la qualité qui ne se mesure pas en hl comme certains Fendant, où t'en bois un et t'en pisses trois…car Chasselas naturel recule le goulot et dans les campings du cap d'Agde, Chasselas naturiste revient au bungalow. De toutes façons Mesdames, vous qui assistez au cours, secouez, secouez, il en restera toujours une goutte pour le pantalon…sic dans le texte…

Entre toutes ces gauloiseries bien légères, il nous parle très sérieusement de la conduite de la vigne, de l'entretien du sol, de la fertilisation, de sa protection face aux maladies et attaques en tout genre et le pas à franchir vers une culture agro écologique qui comprend les volets éthique, agronomique, économique, écologique, et sociologique

Puis Jean-Marie nous emmène dans le vignoble entre les rangs et sous les rangs pour voir en vraie grandeur certaines dimensions vues au cours et l'espace qu'il nous reste encore pour améliorer notre compréhension et la bonne pratique de la mise en œuvre.

Bref, une fois de plus, les amis présents ont eu bien raison.

Une occasion de plus de joindre la connaissance, l'humour, l'amitié et la bonne chère.

Iriez-vous parler, je vous le demande, de ce que vous ne connaissez pas?
Quintilien, Rétheur latin du 1er s

 

Christophe

Revenir aux actualités

© Villers la Vigne - Tous droits réservés - Mentions légales - Plan du site