Villers la Vigne: le vignoble de l'Abbaye de Villers la Ville
Villers la Vigne: le vignoble de l'Abbaye de Villers la Ville
Confrérie du Vignoble de l'Abbaye de Villers en Brabant
Notre savoir-faire se déguste avec sagesse
Villers la Vigne: Vin de Pays des Jardins de Wallonie
Villers la Vigne: Notre page Facebook
Accueil | Agenda | Actualités | Devenir membre | Visites et événements | Documentation
Le vignoble | La Confrérie | Notre charte | La chorale | Nos voyages | Nos amis | Espace photo | Contact
Villers la Vigne. Le vignoble de l'Abbaye de Villers la Ville, en Brabant

Fête des artistes et artisans à Torgny.  18/07/2010

Torgny, le centre de la Gaule ? En tous cas, tous les chemins mènent à Torgny par Toutatis !
Hé oui, cette expression est inspirée des fameuses voies romaines qui étaient construites en étoile autour de Torgny ou de Rome…j’hésite à présent…,  pour que toutes les marchandises et autres richesses puissent arriver dans la ville. Ces voies étaient assez larges pour permettre à deux chars de se croiser, et on avait également construit des trottoirs sur lesquels les piétons pouvaient circuler sans danger. Tous les douze kilomètres environ, on trouvait de quoi manger et dormir. En quelque sorte, on peut dire que tout convergeait vers Torgny.



Ah le village de Torgny, le village le plus méridional de Belgique, situé à l’extrême sud de la Province de Luxembourg, dans la commune de Rouvroy. Au point le plus méridional, frontalier de la France, Torgny dore ses pierres sous un doux soleil, un brin plus généreux ici qu’ailleurs. On est ici à l’extrême sud de la Lorraine, en Gaume communément appelée la Provence belge suite au climat particulier qui y règne.


Village bucolique, touristique, de carte postale mais pas pour autant endormi. Le village est actuellement l’objet d’un important renouveau.


En 1996, il a été reconnu parmi les plus beaux villages de Wallonie

Les Villersois sont venus en nombre, la plupart dès le vendredi soir jusqu’au lundi matin...quand on aime on ne compte pas, soit en chambre d’hôte à l’ Escofiette ou la Romanette, soit chez le frère Théo soit chez une habitante...bien célèbre.

Patrick et Veerle, John et Nadine, Paul et Michèle, Ivan, Christine et leurs 3 enfants, Philippe et Clary, Sylvette, Michelle, Tanja et moi n’avons pas su résister au chant irrésisitiblement attractif des sirènes torgnolaises au clair de lune sous le Poirier de la Love...heu de la Louve...ou du Loup...j’sais plus.

Alors que partout ailleurs, le fond de l’ère effraie...,laïtou, laïtou...ce petit village gaulois résiste à la mondialisation. Les produits de terroirs se dégustent ici sur la place du village au claquement du pétillant !

Les 24 amis des deux vignobles se retrouvent dès le vendredi soir au restaurant Savoyard de Charency-Vezin, le village français tout à côté en Meurthe-et-Moselle, pour des plaisirs solidaires... autour du tout jeune cinquantenaire Michel Crucifix, le bien nommé dans ce camp gaulois retranché.
Le restaurateur Loïc, son épouse Corrine et sa belle-soeur nous soignent ce soir aux petits oignons ...de Savoie...délicieusement enrobés dans une cuisine des fromages, croyez-moi, où Rousette rime avec tartiflette.
Tout l’état majeur du Poirier du Loup est là, formant une table couvrant l’entièreté de la salle du restaurant. Nous oublions là tous les problèmes accumulés au cours de la semaine à plat de coups durs ...et oublions d’un coup toutes nos histoires de banques prises en flagrants débits !
Buvons le vin d’ici plutôt que l’eau de là. Buvons à l’amitié de bientôt 10 ans entre nos deux vignobles.


Le samedi matin, les plus courageux se retrouvent au vignoble pour du palissage au kilomètre suivi d’un barbecue bien cuit et bien arrosé.

Puis une visite du village français de Marville en Meuse, son église Saint-Nicolas où répétait une chorale de jeunes voix féminines, véritable bouquet de flirt.
Réputé pour son ossuaire et le joli petit cimetière classé, la visite du village vaut le petit détour.et remplit bien l’après-midi.

Après un long apéritif ensoleillé au pétillant de Torgny à la bulle si fine et si nombreuse sur la place de l’église de Torgny, voilà la soirée qui débute à Dampicourt chez Pascale et Thierry Maire à la Brasserie-Bowling du Rivage.
Thierry est le créateur de la bière artisanale “la Gaumaise”. Tout un programme !

   
Le lendemain, rendez-vous estival avec les artisans de chez nous, les saveurs des terroirs, les viticulteurs torgnolais, les animations de rue et musicales en ce  dimanche 18 juillet dans les rues du village.

Depuis 21 ans déjà, le syndicat d’initiative organise le troisième dimanche de juillet une fête unique dans le sud de notre Gaume, une fête qui réunit plus d’une centaine d’artistes et d’artisans venus de tous les coins du pays et de la France toute proche dont nos artistes jumelés, le Poirier du loup !


De nombreux artisans présentent le fruit de leur travail et de leur passion. Le grand intérêt de cette  foire réside dans le fait qu’est elle est exclusivement réservée aux artistes et artisans. Ne peuvent donc y être exposées et vendues que des réalisations personnelles, à l’exclusion de tout produit du commerce. Le comité organisateur veille d’ailleurs au grain.
Alors que trouve-t’on dans les rues en pente du village : des échoppes abritant sculpteurs, dentellières, potiers, cordeliers, forgerons, vanniers, ornemaniste-zingueur, canneleur de chaises …, tous ceux et celles dont les doigts manipulent avec agilité les petits objets qu’ils ont créés ou qu’ils fabriquent devant vous.
C’est aussi une occasion unique pour découvrir quelques peintres de la région dont les œuvres sont exposées dans les granges du village et au gîte Saint Luc bien connus de certains vignerons villersois un peu trop fêtards…

Puis il y a surtout le quartier des saveurs, quartier des viticulteurs, vous l’avez compris, où il y a à boire et à manger. C’est là que le Poirier du Loup, notre grand frère jumeau, avait monté ses deux grandes tonnelles devant abriter les deux groupes de vignerons de Torgny et de Villers venus en grand nombre pour tout le week-end d’amitié.

Art et musique faisant bon ménage, les rues et places de Torgny résonnent alors d’une animation toute particulière. Groupes musicaux et folkloriques se mêlent au public. C’est alors la joie de flâner, rencontrer, écouter, découvrir, acheter ou tout simplement goûter…Cette année et parmi tant d’autres, nous avons pu apprécier les Célèbres Majorettes Egarées à vous recommander, les non moins fameux Blaireaux emmenés par le joueur de cornemuse bien connu des villersois, Claude aux grosses moustaches.

Dans les rues, des tas d’animations, de la musique tsigane, un déjeuner buffet froid dans la cave des vignerons, et en soirée, tartes gaumaises et musique country devant l‘église.

Le tout chaque fois, arrosé de Pétillants, Pinot noir et Pinot Blanc de nos amis.
Cette 22e Fête des Artistes et des Artisans de Torgny a superbement bien marché, puisque douze mille visiteurs gourmands de la vie sont venus damer le pavé des ruelles torgnolaises.

A l’année prochaine, pour un nouveau chapitre de l’histoire des vignerons belges, une histoire qui s’écrit dans le livre de l’amitié à l’encre de nos verres.

Et...merci à toute l’équipe du Poirier du Loup pour cet accueil une fois de plus totalement hors du commun, inoubliable et indescriptible. J’essaye de vous le décrire... mais croyez-moi, il faut le voire pour le croire !

Torgny, c’est un peu notre Terre Happy à nous ...
Christophe

Revenir aux actualités

© Villers la Vigne - Tous droits réservés - Mentions légales - Plan du site