Villers la Vigne: le vignoble de l'Abbaye de Villers la Ville
Villers la Vigne: le vignoble de l'Abbaye de Villers la Ville
Confrérie du Vignoble de l'Abbaye de Villers en Brabant
Notre savoir-faire se déguste avec sagesse
Villers la Vigne: Vin de Pays des Jardins de Wallonie
Villers la Vigne: Notre page Facebook
Accueil | Agenda | Actualités | Devenir membre | Visites et événements | Documentation
Le vignoble | La confrérie | Notre charte | La chorale | Nos voyages | Nos amis | Espace photo | Contact
Villers la Vigne. Le vignoble de l'Abbaye de Villers la Ville, en Brabant

Lundi de Pâques à l'Abbaye.  25/04/2011

L'Abbaye de Villers invitait les familles à passer leur journée ce lundi de Pâques 25 avril en ses murs séculaires. Une trentaine d'activités pour les petits et les grands et un marché du terroir et des artisans unique en son genre réanimaient les ruines.

Pour cette 17e édition, près de 5.000 visiteurs se sont bousculés aux ateliers créatifs en léchant les étalages, stands et comptoirs de création de fleurs en papier, de colliers, de carnets secrets, de vitraux, de gravures sur ardoise, de signets, d'instruments de musique.

Il y avait aussi des ateliers sympas...comme celui nature avec sa tartinade de plantes sauvages, plantation en pot, observation de la vie aquatique, grimpe d'arbres, puis aussi les animations « action » comme cette construction de chalets en bois, de cabanes, de nœuds et brelages, ring d'entraînement au combat et trampoline.

De nombreux jeux pour petits et grands étaient éparpillés sur le site. Dans le désordre, ce baby foot géant, jeux en bois, jeu de mots, jeu de piste, spectacle de danse Ice Crew, duo vocal et burlesque des Superluettes, la balades contées au son de l'accordéon, la création en ballons et son grimage, bien entendu l’incontournable vente de la BD «Abbaye de Villers» et dédicaces avec Yves Plateau, les éternelles et inépuisables visites guidées de l'Abbaye, de son vignoble et la visite Victor Hugo, puis 10h, midi et 16 heures approchant… les nombreux espaces de restauration et le marché alléchant du terroir et des artisans...

C’était la que s’étaient donnés RV dans une tente de 8m X 4m admirablement décorée par Chantal les deux équipes « Stand » des vignobles du Poirier du Loup de Torgny et de l’Abbaye de Villers.

Les vins des deux vignobles étaient à déguster au verre pour Villers et pouvaient se vendre à la bouteille pour Torgny.

Quelques centaines de verres plus tard, et voilà déjà le stock prévu pour ce lundi épuisée. Près de 40 bouteilles, les amis. Il faut encore en garder pour nous…et nos réunions de travail jusqu’à l’arrivée du Regent 2011.

Quel intérêt démontré, quelle curiosité assouvie, quelles éloges et quels encouragements reçus au fil des 8 heures de prestation. Du monde de qualité au fil du vin de 8 mètres de long !

On se serait cru en été…grand bleu, soleil chaud, pas de vent et 26 degrés à l’ombre. Les manches se font courtes, les shorts et les jupes sont de sorties, certains prennent le déjeuner sur l’herbe et quelques visages familiers viennent nous rendre visite. Nous nous souviendrons bien de ce mois d’avril exceptionnellement ensoleillé, qui pendant quelques jours a permis au pays de battre d’autres records mondiaux que celui de fêter…un an sans gouvernement depuis sa chute.

Il ne fait pas chaud qu’en politique.

En effet, la Belgique et sa Campine ont été pendant quelques jours la région la plus chaude d’Europe. Nos barbecues et nos rosés s’en souviennent encore…en avril …ne te découvre pas d’un fil ?

La Campine a été dimanche, pour le troisième jour d'affilée, la région la plus chaude d'Europe. Sur la base aérienne de Kleine Brogel, dans le Limbourg, on a enregistré 27,8°C, après des températures de 29,5°C samedi et 28,6°C vendredi.

La journée de jeudi, avec ses 27,8°, avait déjà occupé la deuxième place sur le podium européen. S'agit-il pour autant du dimanche de Pâques le plus chaud de l'histoire? "En ce qui concerne le centre du pays, il s'agit du jour de Pâques le plus chaud depuis au moins 100 ans", analyse le météorologue Eddy De Mey.

 "Mais vu que Pâques est un jour de fête dont la date varie tous les ans, les comparaisons ne sont pas correctes. Il y a trois ans, il neigeait. Pâques tombait alors en mars et ce jour-là, il y avait 40 cm de neige en Ardenne."

Et pendant ce temps-là que les moins de vingt ans ont bien connu, le vignoble se faisait tout beau …pour les visites guidées prévues tout au long de la journée et pour célébrer vers midi - avec des bulles et certificat - le parrainage amical entre les vignobles de Genval et de Villers. Cinq vignerons de la Villa du Beau Site avaient fait le déplacement pour aider ce matin Villers-la-Vigne à se mettre sur son 25…ou 31… ?

Discours, lecture de la charte, signature des vignerons et apéro en tous sens…voilà de quoi sceller dans le vin l’amitié par delà les ceps, les villages, les hommes et les femmes.

« Nous, Présidents de l’Association des Vins de Genval et du Vignoble de l'Abbaye de Villers-en-Brabant, justement désignés par le suffrage des membres de nos associations,

Certains de répondre aux aspirations profondes des vignerons et aux besoins réels des exploitations viticoles dont nous avons la charge,

Sachant que nos villages ont un long passé viticole que notre travail acharné a fait renaître,

Considérant que l'œuvre de l'Histoire doit se poursuivre dans un monde élargi mais que ce monde ne sera vraiment humain que dans la mesure où les hommes se donneront la main et travailleront ensemble,

En ce jour où le Vignoble de l'Abbaye de Villers-en-Brabant reçoit l’honneur de parrainer le nouveau vignoble du Domaine du Beau Site à Genval pour renforcer nos actions, nous prenons l'engagement solennel

- d'exercer toute activité susceptible de favoriser la réalisation de l'objet social de chacune de nos deux associations,

- de maintenir les liens permanents entre les vignobles de nos deux villages,

- de créer l'alliance et la joie de nos membres par la réalisation en équipe des divers travaux et activités liés à la vigne et au vin,

- de transmettre dans le respect du développement durable le savoir-faire du vin aux jeunes générations,

- de sauvegarder notre patrimoine local pour faire connaître notre région au-delà de nos frontières en vue d'un tourisme intégré,

- de conjuguer nos efforts afin d'aider dans la pleine mesure de nos moyens au succès de nos entreprises, »

Toute la matinée estivale, les courageux travailleurs de la vigne avaient troqué leurs habits du dimanche de Pâques pour un lundi à la campagne. Même quelques nouveaux vignerons en herbe et haut en couleurs s’étaient ajoutés à la cohorte tranquille des travailleurs du lundi au soleil. 

Ivan, en grande forme, s’est redonné le plaisir de réexpliquer notre choix de taille et de gestion du sol.

Le travail a surtout consisté à lier les charpentes des pieds de vigne. Opération rendue difficile car les baguettes après taille de mars étaient trop courtes. Donc beaucoup de baguettes resteront "en l'air” et une petite superposition de végétation sur peu d'espace linéaire nous guette

L’année prochaine, l'explication de taille sera dé-taillée pour expliquer au mieux le besoin de prolongement de trois yeux sur cette baguette en ne comptant que ceux dirigé vers le haut.  Cette opération importante permet de laisser une bonne distance entre ceux-ci, facilitant le liage et surtout la pousse des jeunes sarments bien dirigés vers le haut. Ivan nous a promis un grand schéma sur panneau. Rendez-vous est pris.

Le travail sous les ardents rayons du soleil du sol sur les terrasses a été terminé et les plus courageux ont même commencé à retravailler les sols qui avaient été faits en premier.

Bien sûr, nos maîtresses des Roses ont entretenu les fleurs avec tout l’amour qu’on leur connaît.

L'herbe a été tondue, les tables disposées de façon plus harmonieuse, bref le vignoble s'est fait tout beau, pour nos visiteurs du lundi de Pâques.

Pique-nique et flacons trouvés devant les fagots ou tombés du camion sont partagés aux commentaires et compliments de tous. Car il fait chaud dans les bermudas ce midi et il faut arroser l’ardeur des travailleurs de ce presque premier mai. Les visages au soleil rougissent comme le vin sur les tables pardi. Soleil ou alcool ? Nous ne le saurons jamais…

Et comme il y a deux mille ans dans le village encerclé par les romains, pendant que les gaulois ripaillent…

…le barde chante, perché sur son mur…

A samedi,

Christophe et Ivan

Photos: Paul Henry

Revenir aux actualités

© Villers la Vigne - Tous droits réservés - Mentions légales - Plan du site