Villers la Vigne: le vignoble de l'Abbaye de Villers la Ville
Villers la Vigne: le vignoble de l'Abbaye de Villers la Ville
Confrérie du Vignoble de l'Abbaye de Villers en Brabant
Notre savoir-faire se déguste avec sagesse
Villers la Vigne: Vin de Pays des Jardins de Wallonie
Villers la Vigne: Notre page Facebook
Accueil | Agenda | Actualités | Devenir membre | Visites et événements | Documentation
Le vignoble | La confrérie | Notre charte | La chorale | Nos voyages | Nos amis | Espace photo | Contact
Villers la Vigne. Le vignoble de l'Abbaye de Villers la Ville, en Brabant

Une journée pas comme les autres.  29/06/2013

Tiens! Aujourd'hui, quelque chose a changé !

Dès les abords de notre clos, on voyait bien que cette journée ne serait pas ordinaire. Les voitures invitées à se garer ailleurs, les abords du nouveau chai drapés de frais: mais que se passe-t-il ici?

Etaient prévus, ce jour-là

1) une séance de travail au vignoble. Ca arrive souvent.
2) notre barbecue annuel. Ca arrive une fois par an.
3) la cérémonie d'inauguration de notre nouveau chai. Ca fait vingt ans qu'on l'attendait.

Et pourtant, dès la porte franchie les plus courageux d'entre nous étaient à l'ouvrage, comme à l'accoutumée. Observez ce coup de griffe sans équivoque, cette application à la tâche, cette conversation de pros, ces deux oreilles à l'écoute des moindres bruissements de la vigne.

Allons, bon: voilà Zoltan qui joue au jeu de l'arroseur arrosé! Et Richard qui s'y met aussi! Ils ont lu une de mes dernières bafouilles, et se sont passé le mot, c'est sûr! Ok les gars: j'en suis pour mes frais ;-)

Le barbecue est déjà en place, les sacs de pique-nique sont plus rebondis quà l'accoutumée. Dès 11h30 les premières volutes de fumée se déployaient vers le ciel.

De nouveaux arrivants franchissaient la porte du clos, qui, graduellement, se peupla plus que d'ordinaire. Membres de la famille, proches, invités: l'ambiance était manifestement celle des grands jours.

Quel déballage, mes amis, quel magnifique capharnaüm!  

Du barbecue, orné de saucisses, chipolatas, grillades, et autres cochonailles, fumée et fumet montaient vers le ciel. "Tout est bon dans le cochon", disaient nos grands-pères. A s'en lécher les babines.

Les bouchons faisaient plop dans tous les coins. Les "Tu bois un coup?", "T'en veux encore", et autres "T'as goûté celui-là?" fusaient de toutes parts. Ripaille et rigolades, humour et gauloiseries que n'auraient pas dédaigné nos amis Astérix et Obélix. Ne manquait plus que le sanglier, par Toutatis!

Treize heures trente. C'est pas tout ça, mais il ne faut pas oublier l'inauguration du chai dans une demi-heure! En présence de nombreux invités, dont Mme la Gouverneure de la Province du Brabant-Wallon, et de M. le Député provincial du même Brabant-Wallon, mieux vaut ne pas traîner avec soi des effluves de cochon grillé...

L'heure fatidique approchait. On convergea progressivement vers l'entrée du nouveau chai, lieu des festivités. Des invités arrivaient encore.


Sous nos latitudes brabançonnes, c'est un usage bien établi: il n'est pas d'inauguration réussie sans une bonne drache. Celle-ci vint nous saluer à point nommé, laissant augurer de festivités abouties.

Enfin, Mme la Gouverneure et M. le Député Provincial descendirent de voiture. Chacun rectifia sa position et rajusta discrètement sa tenue. Après les présentations d'usage,  l'un et l'autre nous prodiguèrent compliments et soutien par leurs discours encourageants.

Vint enfin l'heure tant attendue, le point d'orgue de cet après-midi, celle de couper le ruban inaugural. Tanja et Carine avaient été choisies à l'unanimité (plus une voix: la mienne ;-) pour tenir le ruban. Observez cette grâce, cette élégance... Pouvait-on rêver plus charmantes ambassadrices?

Clip! Ca y est: le ruban est coupé, le chai est INAUGURE! Vingt ans, mes amis, vous entendez? Vingt ans que la Confrérie attendait ce moment! Les regards pétillaient, les coeurs battaient à tout rompre. Vingt ans....

De mémoire de vigneron, jamais on ne vit autant de personnes au mètre carré dans un chai. Notre millésime 2010 (Si, si! Il en reste!) fut mis à contribution de bien noble façon. Des plop! retentissaient dans tous les coins. Christophe ne savait plus où donner du tire-bouchon. Brouhaha, bavardages, rires. Nos choristes allèrent même jusqu'à pousser la chansonnette. On ignore encore si ce fut avant ou après avoir bu leur premier verre.


 

Dehors, le soleil était de la partie. On convergeait vers les petites douceurs gustatives que Marianne et Allison nous avaient concoctées. Quelques jolis flacons, apportés par nos amis de Torgny, et conservés au frais dans le respect de l'environnement, firent  honneur à notre petite cérémonie.


Quelle journée, mes amis! Quel magnifique tournant de notre histoire!
En route, désormais, vers de nouvelles aventures.

Philippe
Chassez le naturel
Il revient au goulot

Revenir aux actualités

© Villers la Vigne - Tous droits réservés - Mentions légales - Plan du site