Villers la Vigne: le vignoble de l'Abbaye de Villers la Ville
Villers la Vigne: le vignoble de l'Abbaye de Villers la Ville
Confrérie du Vignoble de l'Abbaye de Villers en Brabant
Notre savoir-faire se déguste avec sagesse
Villers la Vigne: Vin de Pays des Jardins de Wallonie
Villers la Vigne: Notre page Facebook
Accueil | Agenda | Actualités | Devenir membre | Visites et événements | Documentation
Le vignoble | La Confrérie | Notre charte | La chorale | Nos voyages | Nos amis | Espace photo | Contact
Villers la Vigne. Le vignoble de l'Abbaye de Villers la Ville, en Brabant

Une saison qui s'achève.  09/11/2013

Cette matinée fut placée sous le signe de la sérénité.

Ces jours derniers, la pluie a abondamment gorgé le sol. Le soleil est timide, ce matin, mais bien là. Ses rayons se font plus tendres, sa lumière plus tamisée sur les feuillages.

Cette matinée va clore la saison. Les vendanges sont passées. Les nouveaux flacons arriveront à point nommé. C'est l'heure des derniers soins avant les léthargies hivernales. Sérénité du devoir accompli. Notre vigne, nous l'aimons.

On butte la terre à la base des plants, on désherbe, on nettoie, on dégage les murs du lierre envahissant.


Tiens ! Voilà nos jeunes mariés ! Ne sont-ils pas mignons ? Tout de même : mariés depuis quelques semaines, et déjà 5 petits enfants ! Sérénité du devoir accompli, disais-je.


Mais qu'est-ce qu'il fabrique là-haut, Zoltan ? Ce qui ne va pas tarder à se produire, s'il reste figé dans cette position, fait déjà rigoler son jeune voisin...


Allons, encore un petit tour de notre clos de sérénité. Venez, je vous emmène.


Mais qui donc eut l'idée farfelue d'ouvrir la trappe de visite du petit canal souterrain passant sous le vignoble ? Voici ce qu'elle dissimule :.


Un groupe se forma tout autour. On apporta une échelle. On dénicha un huluberlu, volontaire désigné, pour y descendre : votre serviteur, homme de l'ombre, s'il en est. Les « Ca va ? » « T'as pied ? », « Fais gaffe » et autres « Te casse pas la g... » égayèrent ma périlleuse progression. La hauteur de la voûte dépasse à peine 1,40 mètre. La partie inférieure de mon illustre personne déjà parvenue à destination, le tiers supérieur restant à mi-hauteur dans le puits, je me sentais un peu idiot. Une main me tendit une lampe. Pas assez puissante pour m'aventurer bien loin, mais suffisante pour que je me demande ce que j'étais venu faire dans un endroit pareil, tandis que les autres, là haut, étaient déjà à l'apéro. Il faudra revenir, mieux préparés, et équipés.

Pendant ce temps là, les confrères savouraient le partage et l'amitié, un bon verre à la main.

Christophe accompagnait un invité de marque, en la personne de M Guy-Pétrus Lignac, propriétaire d'un fort beau domaine à Saint Emilion, et dont les mots, plus éloquents que les miens, annoncèrent la visite dans ce message. M. Lignac rendit un hommage appuyé à notre petit groupe guidé par la passion et l'amitié, et nous fit l'honneur de goûter notre vin.


Un hommage fut rendu à Marianne, pour son travail remarquable aux cuisines lors de la Jazz-Wine en septembre dernier. Dites, c'était bien mérité, non ?


Une saison se termine. La vigne va se reposer, et nous aussi. Nos vinificateurs continueront à s'affairer durant l'hiver. Notre Saint Vincent aura lieu le 25 janvier 2014. Les travaux de viticulture reprendront début mars. Nous vous communiquerons l'agenda sous peu.


Ah oui ! Avant de nous quitter : vous vous souvenez de mon copain Yacine ? Vous ai-je dit qu'il était  très bon dessinateur ? Tenez, voici ce que lui a inspiré sa participation aux vendanges du Regent. A déguster, comme un verre de bon vin.

A bientôt pour de nouvelles aventures.

Philippe
Chassez le naturel, il revient au goulot

Revenir aux actualités

© Villers la Vigne - Tous droits réservés - Mentions légales - Plan du site