Villers la Vigne: le vignoble de l'Abbaye de Villers la Ville
Villers la Vigne: le vignoble de l'Abbaye de Villers la Ville
Confrérie du Vignoble de l'Abbaye de Villers en Brabant
Notre savoir-faire se déguste avec sagesse
Villers la Vigne: Vin de Pays des Jardins de Wallonie
Villers la Vigne: Notre page Facebook
Accueil | Agenda | Actualités | Devenir membre | Visites et événements | Documentation
Le vignoble | La Confrérie | Notre charte | La chorale | Nos voyages | Nos amis | Espace photo | Contact
Villers la Vigne. Le vignoble de l'Abbaye de Villers la Ville, en Brabant

Première de l'année au vignoble.  01/03/2014

"Bon, ben: faut monter tout ça!
 - Et c'est quoi, ça?"

Ca, ce sont sept tonnes et demie de compost, qu'un camion déposa avec une infinie délicatesse à l'entrée du clos ce vendredi, et qu'il va falloir acheminer vers les terrasses.

Cette journée avait pourtant bien commencé!

Fragile et doux, le chant des oiseaux, encore tous ébourbis par les léthargies de cet hiver qui n'en est pas un, était plein de promesses. Une lumière tendre et tamisée, déversée par un soleil timide à travers les feuillages, donnait à cette matinée ses allures de première de la saison au vignoble.
Dès neuf heures trente, les vignerons du Clos de Villers-la-Vigne étaient là, papotant, devisant, refaisant le monde.

Frais comme une rose, printanier à souhait, André, notre doyen, s'était déjà mis au boulot. "Alors, gamins, qu'est-ce que vous attendez?" semblait-il dire.

Egratiner la croûte herbeuse dans les rangs afin d'ouvrir le sol, damé par les intempéries hivernales. Pour la taille, ce sera la semaine prochaine. Tout comme le purin de prêle, aux senteurs si flatteuses.

Non, vraiment: cette journée fut celle du compost, cet or brun qui fertilisera nos précieux cépages, qui me fit penser au trésor d'Onc Picsou (Non, pas lui: l'autre ;-)

A Villers-la-Vigne, on est prévoyant: la fouge et l'ardeur de la jeunesse avaient été mises à contribution de fort belle manière: les Pionniers de la 19 ième unité "Scouts et Guides Pluralistes" (Brabant Wallon-Gentinnes)  étaient là pour nous prêter main forte. Bientôt, une noria de jeunes porteurs, auxquels les plus costauds d'entre nous joignirent leurs efforts histoire de brûler quelques calories, acheminait la précieuse matière au moyen de seaux, sacs de jardinages et récipients divers, vers les terrasses pour les y déverser dans une brouette, que l'on vidait ensuite aux pieds de Jean-Jacques. Regardez moi ça, comme c'est beau.

Observez la rapidité de la progression Voyez comment Jean-jacques dut reculer face à la montée de cette imposante marée noire.

Vers quinze heures, tout avait disparu à l'entrée du clos. "Il ne se passe jamais rien, ici", auraient pu dire les promeneurs. Et pourtant...


Voici encore quelques images de ces moments forts.

Cliquez donc sur les deux images ci dessous: ça en vaut la peine!

La saison repart tambour battant. Consultez notre agenda, et prévoyez un peu de votre temps pour la cause la plus belle et la plus noble qui soit:la vigne, et le vin!

A bientôt pour de nouvelles aventures

Philippe

 

Revenir aux actualités

© Villers la Vigne - Tous droits réservés - Mentions légales - Plan du site