Villers la Vigne: le vignoble de l'Abbaye de Villers la Ville
Villers la Vigne: le vignoble de l'Abbaye de Villers la Ville
Confrérie du Vignoble de l'Abbaye de Villers en Brabant
Notre savoir-faire se déguste avec sagesse
Villers la Vigne: Vin de Pays des Jardins de Wallonie
Villers la Vigne: Notre page Facebook
Accueil | Agenda | Actualités | Devenir membre | Visites et événements | Documentation
Le vignoble | La Confrérie | Notre charte | La chorale | Nos voyages | Nos amis | Espace photo | Contact
Villers la Vigne. Le vignoble de l'Abbaye de Villers la Ville, en Brabant

Une page se tourne.  15/03/2014

Décidément, notre assemblée générale du 14 mars ne fut pas une assemblée ordinaire. J'évoquais récemment les talents poétiques d'André, notre jeune doyen.

Mais que dire du point d'orgue de cette soirée: la nomination officielle d'Olivier, notre nouveau Maître de Chai? Voici en quels termes majestueux Christophe annonça cette grande nouvelle:


Quel bonheur de pouvoir faire le bilan de l’année 2013 avec vous et de parler des douces perspectives de l’année 2014, année que nous avons démarrée du bon pied samedi dernier par une taille sévère et nécessaire à la qualité du fruit espéré.

2013 à l’inverse de 2012, fut une grande année.

Rappelez-vous, le 28 septembre avec les vendanges du Phoenix et des 130 kg récoltés un peu avant maturité, résultat de la course contre le botrytis, 120 litres de jus à la presse et 101 bouteilles obtenues, stockées à présent au frais dans le frigo du chai. Nous avons produit un vin vif, frais, aux arômes caractéristiques de Phoenix de bon aloi et en bouche des saveurs bien citronnées et de bonbons acidulés qui accompagneraient au mieux des huitres, des coquillages et quelques tourteaux ou tourtereaux bien préparés.

Le 12 octobre, belle date pour les vendanges du Regent et des 210 kg récoltés à maturité, avec ses 12 degrés d’alcool potentiel naturel. Il y a un mois, l’équipe au chai a dû intervenir avant la fin de la malolactique en la bloquant et en filtrant le vin car il commençait à dévier de la trajectoire prévue en empruntant les mêmes sentiers de contrebande non souhaités que ceux empruntés en 2012 lors de sa  longue malolactique de 6 mois. Le vin est actuellement dans deux cuves de 80 litres, l’une au bois pour essai et l’autre en attente. Les mois suivants donneront la marche à suivre.

Quant au Marc 2011, mis en bouteille en 2014, 200 bouteilles d’1/3 de litres nous attendent fièrement dans leur belle robe de soirée. Le Marc est fantastique, grandiose, fin et puissant, de très haute qualité et promet d’étonner les curieux et amateurs de sensations fortes et élégantes. Chaque membre peut dès aujourd’hui se procurer un précieux flacon en s’inscrivant chez notre secrétaire. Nous le servirons aussi en vrac au lundi de Pâques et soirée jazz.

Cette année aussi, 20 kg de pralines artisanales ont été produites par une chocolatière du pays de Villers, fourrés d’une ganache parfumée au Marc de Villers-la-Vigne. Un produit de luxe et de très haute qualité, tant pas ses ingrédients choisis que par leur fraîcheur exceptionnelle. Elles ont été fabriquées cette semaine.

C’est peut-être aussi le moment pour moi de faire un bilan de ces 21 années au service du vignoble et surtout de son chai qui est né en 1999 à la maison à Cortil, puis Noirmont en 2002, Marbais en 2009 et enfin Villers et son abbaye en 2013, but ultime et défi personnel que je m’étais fixé déjà en entrant dans la Confrérie en 93.

Un jour, le chai serait professionnel, tout en inox, thermostatisé et réfrigéré, au sein même de l’abbaye, ouvert au public, aux jeunes, aux amis, à la presse et ce, dans un but de qualité sans concession et de promotion de notre abbaye si chère à notre cœur.

Grâce au travail de tous et aux subsides des pouvoirs publics bienveillants qui eux aussi ont cru en notre projet extraverti et sincère, le chai le plus moderne au monde rapporté au volume annuel produit est depuis ce printemps 2014 opérationnel et TERMINÉ.

Il est dans un des plus beaux bâtiments du site, juste en face du vignoble. Les matériaux utilisés sont nobles et durables. Les vins produits depuis 15 ans sont de qualité et diversifiés. Villers-la-Vigne fut le premier vin en Belgique par macération carbonique étiqueté, embouteillé à être présenté au public. Villers a été le premier avec un autre vin du brabant wallon à recevoir la toute nouvelle et première appellation Vin de Pays des Jardins de Wallonie.

Le premier marc wallon et la première Mistelle (Ratafia) de Wallonie sont nés à Villers-la-Vigne. Pour la première fois au monde, un vin belge rouge s’est fait médaillé d’argent à un Concours International. Comment ne pas dire un mot sur nos étiquettes novatrices, bouchons modernes et respectueux de l’environnement, bouteilles uniques en Belgique, cachet de cire et rubans pour marquer nos alcools, premiers jumelages vinicoles de Belgique avec 3 vignobles amis ceux de Torgny,  la Mazelle et Genval, notre cuvée unique de jumelage avec le Poirier du Loup, nos bouchons gravés aux armes de l’Abbaye et à l’inscription unique en Belgique de « Mis en Bouteilles à l’Abbaye ».

Toutes ces idées novatrices, tout ce dynamisme, tout ce succès dans la réalisation de projets audacieux et même un peu fous ne furent possible que grâce à un groupe d’amis désintéressés personnellement et seulement concentrés sur un intérêt commun.

L’amitié, l’ouverture d’esprit, la continuité, l’altruisme, la joie de vivre, le partage et le don de soi pour valoriser l’autre ont toujours été les seules valeurs que j’ai défendues corps et âmes et même parfois becs et ongles. Ces valeurs sont bien visibles dans nos statuts, notre charte, nos réunions, nos photos, nos chansons, nos boissons, nos textes, nos voyages, nos amitiés et nos vins.

Maintenant, le chai est prêt pour le futur. Il faut maintenant continuer à porter le projet plus longtemps et plus loin.

Pour cela, je vous avoue …j’ai à présent besoin d’aide. Prendre ce relais que j’ai porté pendant 15 ans, ce fameux  bâton de Maître de Chai et le porter vers de nouveaux horizons avec le superbe outil de 20 ares en face du chai et ces 60 m2 sous les voûtes de briques des anciennes écuries.

Depuis 5 ans, et vous l’avez tous vu, un de nos membres se prépare dans l’ombre de nos murs et parfois aussi…je le reconnais du Maître de chai. Il est motivé ouuuuh oui ! Et compétent en plus…ouuuuh oui, c’est qu’il a été à bonne école, il faut le dire…. Motivation et Compétence, deux valeurs indispensables au passage de témoin, de relais.

Alors avec l’accord unanime du groupe VINI, ce soir, je suis très heureux de remettre officiellement et symboliquement le relais à Olivier.

Puisse-t-il représenter toute la vigueur que j’ai mise à conduire la vinification pendant 15 ans au plus haut de mes possibilités.

Le passage de ce témoin n’est qu’un passage de témoin. Je serai donc toujours plus qu’actif au sein du groupe Vini, à vos côtés pour porter le projet et aider ensemble Olivier à conduire les opérations de vinifications avec notre aide à tous. Cela me donnera aussi peut-être encore plus de temps pour d’‘autres projets ou d’autres fonctions à Villers-la-Vigne et ailleurs.

Merci à vous tous et vous toutes, mes amis du groupe de Vini, du groupe Viti et du Vignoble de m’avoir donné ce cadeau merveilleux pendant 15 ans de pouvoir conduire la vinification. Que du bonheur en intraveineuse.

Merci de votre confiance et surtout de votre amitié.

Christophe

 

Et voici en quels termes Olivier envisage sa nouvelle mission:

Pour une fois j’ai préparé une petite bafouille…

Avant toute chose, permettez-moi déjà de vous remercier pour la confiance que vous m’accordez. Ce n’est pas rien ! Et j’en suis bien conscient.

Jeune nouveau vigneron, j’ai vite et clairement indiqué que je voulais m’impliquer au chai. C’était d’ailleurs une des raisons pour lesquelles je vous avais rejoints en mars 2005. Mais la motivation d’appendre et de se former en vinification ne fait pas tout.  J’ai surtout eu la chance à cette époque de vite côtoyer et de créer des liens étroits avec  quelques personnes de grande valeur, dont Christophe. Christophe, qui ensuite pendant 8 ans m’a formé, guidé, conseillé, en toute franchise, en toute transparence. Christophe, ainsi qu’à tant d’autres comme André, John, Michel,  merci pour tout !

A l’instar d’un chef d’orchestre, le maître de chai ne peut rien faire seul ! L’équipe au chai a besoin et aura toujours besoin d’hommes et de femmes qui ont de l’or dans les mains et des idées à revendre, que cela soit pour vinifier, mais aussi pour se préparer à vinifier. Remplacer un joint, adapter une prise électrique, apprendre à utiliser du nouveau matériel (de plus en plus) sophistiqué, réparer une filtreuse un peu récalcitrante, garder le tout propre et rangé, voici quelques exemples de ce qu’il faut faire au chai quotidiennement, pendant et en dehors des périodes de vinification. Le maître de chai ne peut rien faire seul, il n’est qu’un maillon parmi d’autres, un membre d’une équipe soudée et motivée…

Tout comme le chef d’une brigade d’une belle cuisine, le maître de chai ne peut rien faire seul, … et encore moins s’il n’a pas de matière première. Le vin est le résultat d’une collaboration naturelle, franche, amicale et organisée entre ceux qui travaillent à la lumière du jour (sous le soleil ou la pluie), et ceux qui travaillent parfois à l’ombre, parfois dans l’ombre. La vinification n’est que la dernière étape, d’un processus lent et Ô combien important qui commence au vignoble, les 2 pieds dans la terre, proche de la terre, proche du terroir.

Vous l’aurez compris, je pense, l’équipe au chai continuera, comme il se doit, à s’amuser suivant 2 axes :
 UN : la complémentarité de l’équipe VINI
 DEUX : la collaboration étroite avec l’équipe VITI
 
Point de révolution ou de remise en question donc. Comme déjà évoqué, Continuité, est le maître mot, avec ci-et-là bien entendu quelques touches d’inventivité, de créativité, d’amélioration afin, si possible, d’augmenter la qualité et d’atteindre la qualité constante, année après année, de nos vins. Et pour cela, je sais que je peux compter sur une équipe VINI formidable, disponible, In-des-tru-ctible, composée de bricoleurs dégustateurs vinificateurs…  

De plus, l’équipe va garder dans ses rangs notre ancien Maître de chai, considéré par ses paires, comme étant l’un (des) si pas le meilleur vinificateur belge… Il n’y a pas meilleur moyen, je pense aussi,  d’assurer le relais, la continuité et la qualité.
 
Pour terminer, je voudrais enfin (aussi) remercier le CA, d’avoir mis tant d’énergie durant ces longues années pour nous donner un outil de travail (le nouveau chai), que beaucoup pourrai(en)t nous envier au-delà des frontières.
 
Avec la superbe équipe au chai, TOUS ensemble, nous vous promettons encore dans le futur proche et moins proche de nombreuses mises en bouteille de nos différents nectars, afin de sustenter l’équipe VITI et tous nos membres en général, sans qui rien ne serait possible.

 Merci de m’avoir écouté lors de cet AG 2014,
 Olivier,
 votre nouveau maître de chai heureux et heureux de l’être.

.

Revenir aux actualités

© Villers la Vigne - Tous droits réservés - Mentions légales - Plan du site