Villers la Vigne: le vignoble de l'Abbaye de Villers la Ville
Villers la Vigne: le vignoble de l'Abbaye de Villers la Ville
Confrérie du Vignoble de l'Abbaye de Villers en Brabant
Notre savoir-faire se déguste avec sagesse
Villers la Vigne: Vin de Pays des Jardins de Wallonie
Villers la Vigne: Notre page Facebook
Accueil | Agenda | Actualités | Devenir membre | Visites et événements | Documentation
Le vignoble | La confrérie | Notre charte | La chorale | Nos voyages | Nos amis | Espace photo | Contact
Villers la Vigne. Le vignoble de l'Abbaye de Villers la Ville, en Brabant

Matinée de travail.  26/07/2014

De juillet, la chaleur fait de septembre la valeur.

Ce matin, 20 vigneronnes et vignerons décident de se retrouver sous les fortes chaleurs de juillet entre les rangs de Phoenix et Regent, répondant ainsi présents à l’appel du Chef de Culture.

 

Michèle, Christophe, Paul, André et Juliette, Jean-Jacques, René, Edmond, André, Luigi, Michèle et Monique, Jean-Paul et Elisabeth, Olivier, Tanja et Christophe, et trois jeunes membres Michel, Christian et Philippe se dispersent dès 10 heures dans les rangs aux longs sarments rebelles et vigoureux, portant des grappes lourdes et prometteuses.

La mission est de coucher vers le train avec les pieds les semis le long des rangs afin de permettre l’accès au rang, de palisser les sarments rebelles, de coucher les semis trop hauts sous les rangs et d’écimer les crêtes des 19 lignes au sécateur ou à la cisaille.
Fort de mon expérience depuis plus de 20 ans, je peux dire que le vignoble est de toute beauté.

Beaucoup de belles grandes feuilles, pas ou peu de carence, des sarments extraordinairement puissants, épais et vigoureux, des grappes grosses et pas trop millerandées, pas de maladies cryptogamiques…bref un vignoble sain et bien tenu.

Et comme Emile Peynaud disait : donnez-moi de bons raisins je vous ferai du bon vin…


Comme à l’accoutumée, le travail est une chose … de 10h30 à 12h30…



Puis vint le temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître…


Les plans sur la comète se redessinent,  les Dalton se réunissent … sous l’œil circonspect de …Ma Dalton
            


Les acteurs et actrices d’un jour se dévoilent au grand jour…et sur la toile…


Et tout cela sans boire…non mais…mon œil…
     

              

André Beyens est arrivé dans le Clos avec un Canon Fronsac plus âgé que notre plus jeune vigneronne de la matinée et du même âge que notre plus jeune vigneron de la même matinée. Mais qui donc sont ces deux jeunes… ?
Clary, par contumace,  offre une bouteille de Champagne et André S. nous donne des nouvelles de Jacques Pompe qui va beaucoup mieux et nous offre un grand bordeaux 2009 de la cave de Jacques. Buvons à sa santé.
On boit de toutes les couleurs de l’Auvergne…chuuuut…mais pourquoi donc boit-on à chaque matinée de travail des vins d’Auvergne…parmi tant d’autres bonnes découvertes ramenées par l’un ou l’autre ami généreux et désireux de partager son bonheur.
Jean et Marie-Hélène nous rejoignent pour notre plus grand bonheur à l’heure de l’apéro…avec une bouteille qu’ils ont ramenée de leur journée de travail à la Mazelle, notre frère jumeau.
Tiens tiens…et ce fameux cabanon…il avance ? Un p’tit coin d’paradis contre un coin…d’toit à l’abri..

  

Vers 19 heures, les derniers irréductibles gaulois rentrent chez eux après des prolongations au Chalet de la Forêt, sous le tilleul « Leboutte »,  et dans le vignoble, accompagné de marc et de chocolat.
C’est sûr,,,Le meilleur psychologue du monde se trouve dans le bois de Villers, à l’ombre des murailles !


Christophe Waterkeyn

 

Revenir aux actualités

© Villers la Vigne - Tous droits réservés - Mentions légales - Plan du site