Vins d'Abbaye
Villers-la-Vigne

Matinée de travail.  28/11/2020

Brrr! Voici venir les premiers frimas. La campagne brabançonne est toute blanche ce matin. Encore peu familiarisés aux fraîcheurs hivernales, bon nombre d'entre nous hésitèrent avant de renoncer à la tiédeur de la couette.

Est-ce bien un temps à s'en aller travailler la vigne? "Oui!" avait répondu notre inflexible chef de culture, via un e-mail à motiver les plus réfractaires.

L'air est frais, légèrement brumeux. La lumière va embellir au fil de l'avancement de la matinée. Tous comptes faits, nous sommes fort aise de nous trouver là à cet instant.

Au programme ce matin: travaux d'hivernage. Contenir la végétation qui envahit les murs, nettoyer les massifs, revoir le système de drainage... Bah! On en a vu d'autres...

Vous observez Barbara, absorbée par la tâche qui lui incombe, Michel, fort consciencieux dans son travail, et André dont le masque interdit de savoir s'il a pensé à se tailler la barbe avant d'attaquer le lierre. Du coin de l'oeil, j'observe aussi Paul, immobile, figé comme une statue de pierre, peut-être en proie à un poignant dialogue intérieur : « Pourvu que je ne me casse pas la ... ». Va-t-il basculer en avant au premier courant d'air? Qu'on se rassure : il vient de bouger.

Le Président, lui, en profite pour se verser une petite rasade incognito. Je t'ai vu! Mais non cher lecteur: qu'allez-vous croire là? Ce flacon ne contient que du gel hydroalcoolique, fort prisé par les temps qui courent.

Pendant ce temps-là, au chai, un important travail d'étiquetage restait à finaliser. Les flacons de rosé, de notre rouge élevé en barrique, et du petit dernier vin orange se devaient d'être parés de leurs plus beaux atours. Les réalités sanitaires l'exigeant, le travail s'effectuera à l'extérieur. Rigueur et concentration sont de mise. Constatez par vous-mêmes:

Voici venir l'heure de l'apéro. Jean-Jacques nous gratifie de quelques mots reconnaissants pour le travail accompli. D'ailleurs il nous faudra probablement venir une fois encore dans un avenir proche. Engagez-vous, rengagez-vous, qu'y disaient...


 

Philippe
Il existe cinq bonnes raisons de boire*: la venue d'un hôte, la soif présente et à venir, le bon goût du vin et n'importe quelle autre raison.
Proverbe latin

*Avec modération, s'entend ;-)

.

 

Revenir aux actualités

© Villers la Vigne - Tous droits réservés - Mentions légales - Plan du site - Nous contacter