Villers la Vigne: le vignoble de l'Abbaye de Villers la Ville
Villers la Vigne: le vignoble de l'Abbaye de Villers la Ville
Confrérie du Vignoble de l'Abbaye de Villers en Brabant
Notre savoir-faire se déguste avec sagesse
Villers la Vigne: Vin de Pays des Jardins de Wallonie
Villers la Vigne: Notre page Facebook
Accueil | Agenda | Actualités | Devenir membre | Visites et événements | Documentation
Le vignoble | La Confrérie | Notre charte | La chorale | Nos voyages | Nos amis | Espace photo | Contact
Villers la Vigne. Le vignoble de l'Abbaye de Villers la Ville, en Brabant

Nouvelles du chai.  01/12/2018

Le coup de maillet est encore un peu hésitant.  On ajuste de deux poils le niveau du contenu.  L’équipe du chai retient son souffle.  Troisième reprise.  La frappe est franche.  Là !  Ça y est, le bouchon est en place.  La BARRIQUE est en place !

Ça y est !  Le « Regent élevé en barrique », c’est parti !

Depuis lundi dernier, une « petite part » (112l) de notre précieux rouge va à présent tranquillement évoluer durant 3 à 4 mois dans une barrique (plus précisément « demie » ou « feuillette ») neuve (et spécialement « préparée » pour notre vinification) et – magie de l’amitié – généreusement offerte par le propriétaire du Château Lafon-Rochet (Grand Cru Classé Saint Estèphe).   Cet élevage en barrique, outre la formidable opportunité d’une expérience nouvelle (Villers-la-Vigne n’en a de cesse), vise à faire profiter notre vin infiniment fruité, d’une micro-oxygénation contrôlée et mesurable (au fil de l’ouillage, nous le « testerons » …  – Trac et hâte nous tarabustent…), que permet le bois, en plus de l’affinement des tanins et arômes secondaires.  Et à nous aussi de profiter des bienfaits de la lenteur.  Bouillants nous sommes, patients nous devenons, chaque jour un peu plus.

En attendant, point de temps mort pour l’équipe des volontaires qui se sont relayés sans relâche durant la « si courte » (la relativité du temps…) période qui a suivi nos vendanges.

Ces deux mois ont filé extrêmement vite tant l’activité fût intense au chai.

2018, année singulière !  Vous le saviez déjà !  Mais là  …

Quelques faits :

3 septembre : 175 kg de Phoenix – Pas phénoménal, qu’importe, le raisin est juste parfait.  On attaque ! – Eraflage, foulage, macération pelliculaire, pressurage, débourbage à froid, fermentation alcoolique, malo, élevage … (QUIZ : Trouvez l’(les) intrus – solution à l’AG, bise en prime)       

22 septembre : 1120 kg de Regent !  Ah oui, quand même ? …  –  (« … vendanges exceptionnelles à l’abbaye de Villers », lisait-on dans la presse.)  Le volume de raisin rentré dépasse la capacité de nos cuves pour lancer la macération carbonique.  Il y a 220 kg qui ne rentre pas !… –  Qu’est-ce qu’on fait ? –  Simple (Forcément !  Une équipe chevronnée tout de même !) on fonce : égrappage, foulage, brève macération, pressurage direct…  –  Bref, on fait du rosé, parbleu !  –  Il fallait l’oser, le premier Rosé de Villers-la-Vigne, c’était parti ! Aussi !

Reprenons : 175 kg de Phoenix pour le blanc, 1120 kg de Regent dont 220 kg pour notre nouveauté « le rosé » et 900 kg pour 2 cuvées de rouges plus un élevage en barrique.

Quelques chiffres et mise en lumière :

Le Phoenix a produit 92 bouteilles «… d’un vin muscaté, vif, très friand et croquant, oserais-je dire craquant en bouche… » (mots pour mots, propos de Christophe)

Le Regent a produit 185 bouteilles d’un rosé prodigieux (couleur entre framboise et magenta), insolent inédit, une splendide hérésie, ok pour une fois et promesse qu’on ne le fera plus !… – sauf si …   

Le Regent 2018 rouge, à ce stade déjà joliment prometteur et remarquablement fruité, se déclinera en 2 cuvées.  Objectif : 800 bouteilles dont 150 bouteilles de « Regent élevé en barrique »

Sans oublier :   

Les 400 heures et plus de travail livré par l’équipe VINI dans une course de relais effrénée (fascinant paradoxe : le vin prend son temps tout en nous faisant bien courir…), depuis le lancement de la macération carbonique jusqu’à la mise en barrique, en passant par les innombrables tours de garde, soutirages, mises au froid, enchaînement dément de nos 5 vinifications (Question QUIZ – Lesquelles ? (toujours bise en prime)), préparations d’échantillons pour analyse labo, re-tours de garde, nettoyages continuels, etc, etc

Les 1412 « Whatsapps » échangés !   

La nature, qui a été si généreuse !

Vous tous, au vignoble comme au chai, qui perpétuez avec tant d’attachement et de hardiesse cette formidable et bigrement infectieuse passion pour Villers-la-Vigne, ce projet dingue qui va bientôt sur ses trente ans !

Allez, à très vite pour trinquer ensemble !

Les occasions ne manqueront pas et certaines approchent très vite : l’AG, la Saint-Vincent, le démarrage de la nouvelle saison de travail au vignoble, la mise en bouteilles du Regent, …

Le VOTRE Chai

Xavier Nissen

Revenir aux actualités

© Villers la Vigne - Tous droits réservés - Mentions légales - Plan du site