Villers la Vigne: le vignoble de l'Abbaye de Villers la Ville
Villers la Vigne: le vignoble de l'Abbaye de Villers la Ville
Confrérie du Vignoble de l'Abbaye de Villers en Brabant
Notre savoir-faire se déguste avec sagesse
Villers la Vigne: Vin de Pays des Jardins de Wallonie
Villers la Vigne: Notre page Facebook
Accueil | Agenda | Actualités | Devenir membre | Visites et événements | Documentation
Le vignoble | La confrérie | Notre charte | La chorale | Nos voyages | Nos amis | Espace photo | Contact
Villers la Vigne. Le vignoble de l'Abbaye de Villers la Ville, en Brabant

Saint-Vincent 2018: le discours de Nicolas (vini).  27/01/2018

Chers amis, chers vignerons de Villers-la-Vigne

Je me présente : Nicolas Prévost, je fais partie du groupe VINI de notre belle confrérie.
Olivier de Weerdt , maître de chai et Olivier Lebrun, responsable des opérations sur le blanc ayant des contraintes familiales aujourd’hui, je suis désigné volontaire mais bien heureux de vous présenter notre Phoenix 2017.

Mission accomplie : Nous avons donc participé aux vendanges le 17 septembre pour aboutir ce 23 janvier à 88 bouteilles de ce millésime 2017… et à la dégustation tant attendue de ce jour de fête.

Aidé par Mère Nature et la disposition unique des lieux, le raisin a pu être mis en valeur comme jamais par l’équipe VITI, passionnée et dévouée. Quel bonheur et quelle responsabilité de démarrer notre recette avec un tel produit : merci à l’équipe VITI !

Je vous épargne les détails des 128 jours du processus de transformation mais je peux vous dire que l’on n’a pas chômé : nombreuses sessions de travail (plus de 12 !); des passages furtifs fréquents (surveillance, réglages, réparation, …) …mais on s’est super bien amusé, motivé par quelques apéritifs-dégustations de fin de soirée. Quoiqu’il en soit, nous sommes fiers du résultat, de ce millésime que nous soumettons au jugement vos papilles ce soir.

Les points importants de ce Phoenix 2017 :
 - Processus et recette respectés : égrappage & foulage, macération pelliculaire à froid, pressurage, débourbage, fermentation alcoolique : légère chaptalisation pour atteindre 12° d’alcool.
 - Point de fermentation malolactique afin de garder la nervosité attendue et les délicieuses notes d’agrumes, de muscats et de petits cailloux roulés.
 - Collage (clarification et sédimentation) a été très convaincant : vin suffisamment translucide et transparent si bien que nous avons décidé de faire l’impasse sur la filtration. Ce qui procure un double avantage : être plus proche olfactivement et gustativement parlant d’un idéal recherché (les lies en suspension étant un support d’arômes) et de devoir être moins sulfiter (antiseptique et antioxydant - traitement indispensable lors de chaque aération, soutirage, transfert, apport d’oxygène…) : SO2 total largement en dessous de la limite Bio !
 - …et je le rappelle : 88 bouteilles !

Un petit paragraphe pour donner des nouvelles du grand frère, le Régent.
Pour la première fois, le sucre présent dans nos petites baies du nord nous a donné la possibilité d’atteindre naturellement 12,5° d’alcool …donc pas de chaptalisation !
Processus également respecté en commençant par la macération carbonique (qui nous différencie et apporte encore plus le soleil dans le verre) pour terminer par une deuxième fermentation, la malolactique (dont l’objectif est d’arrondir les angles  - perception de l’acidité) … La mise en bouteille sera annoncée par l’équipe VINI fin février/début mars et nous n’espérons pas moins de 400 flacons !
 
Je voudrais finir en remerciant au nom de l’équipe VINI, notre maître de chai, notre chef d’orchestre, le gardien de la recette : Olivier pour son dévouement, son expertise qu’il partage et distille sans limite ainsi que pour sa gentillesse !

Vive la Confrérie !
Bonne dégustation, bonne soirée

Revenir aux actualités

© Villers la Vigne - Tous droits réservés - Mentions légales - Plan du site