Villers la Vigne: le vignoble de l'Abbaye de Villers la Ville
Villers la Vigne: le vignoble de l'Abbaye de Villers la Ville
Confrérie du Vignoble de l'Abbaye de Villers en Brabant
Notre savoir-faire se déguste avec sagesse
Villers la Vigne: Vin de Pays des Jardins de Wallonie
Accueil | Agenda | Actualités | Devenir membre | Visites et événements
Le vignoble | La confrérie | Notre charte | Nos amis | Espace documentaire | Espace photo | Contact
Villers la Vigne. Le vignoble de l'Abbaye de Villers la Ville, en Brabant

Un documentaire en préparation.  01/04/2017

C'était dans l'air depuis un certain temps déjà : un documentaire va être tourné à l'abbaye.  

Il s'agit d'un docu-fiction que prépare la chaîne Arte, en vue d'un futur Thema consacré à Saint-Benoît et l'application de la règle de la stricte observance, et donc fort logiquement à l'ordre de Citeaux promu à son époque par Bernard de Clairvaux.  

Un des volets de ce documentaire abordera la vie quotidienne des moines cisterciens, notamment leur relation au vin, les libations étant censées être limitées en vertu de l'application de la règle de Saint-Benoît, alors que la production était encouragée et que les vignobles connurent un développement certain. Voilà qui mène fort logiquement à l'Abbaye de Villers-la-Ville et son vignoble actuel, historiquement le seul localisé intra-muros.

Il est prévu de tourner deux séquences au vignoble. Elles doivent montrer diverses interventions sur les cépages selon les méthodes en vigueur à l'époque ainsi que l'amendement des sols tel que le pratiquaient les moines.

Michel Dubuisson, historien de l'Abbaye de Villers-la-Ville, intervient comme consultant dans cette reconstitution. Soucieux de précision et de véracité historique, il tient beaucoup à l'authenticité des gestes viticoles qui seront présentés. C'est la raison pour laquelle, au lieu des figurants auxquels on recourt habituellement en tel cas, il a estimé préférable de faire appel à des vignerons de notre Confrérie, sur une base de volontariat. C'est Paul Verschueren  qui a été mandaté pour diffuser cette information et collecter une liste de volontaires.

Seuls peuvent participer les vignerons de sexe masculin, la parité n'étant pas de mise en ces temps anciens. Quelques prérequis d'ordre physiologique sont souhaités. Ainsi, une silhouette présentant des courbes avantageuses sera accueillie favorablement pour raisons de conformité aux standards de charge pondérale de ce temps-là. Une calvitie, naissante ou déjà avancée, constituera un plus dans la mesure où elle facilitera le travail de coupe de cheveux et représentera un gain de temps pour la réalisation de la tonsure.

Une présélection sera effectuée fin avril. Les vignerons retenus participeront ensuite à une séance d'essai des robes de bure, vraisemblablement courant mai, puis à une soirée documentaire préparatoire qui promet d'être enrichissante  (dates non encore confirmées). A des fins d'imprégnation spirituelle, ils devront se conformer à la règle de Saint-Benoît jusqu'au tournage, et donc limiter leur consommation de vin à un quart de litre par jour, ce qui équivaut à 1,75 litre par semaine et autorise donc la consommation de deux bouteilles du lundi au dimanche suivant, et permet même d'en entamer une troisième.

Outre l'intérêt historique, la participation à ce projet sera l'occasion d'une fort belle expérience humaine et aussi d'un enrichissement spirituel certain. Les vignerons intéressés par ce projet sont priés de s'inscrire auprès de Paul avant le 15 avril, par e-mail ou via la page de contact de ce site. Il est vivement conseillé de ne pas attendre.

Philippe

 

Revenir aux actualités

© Villers la Vigne - Tous droits réservés - Mentions légales - Plan du site